L'association

PRÉSENTATION
Née de la volonté d'enseignants et d'une enfant d'origine togolaise d'une école de Brive la Gaillarde (en Corrèze), une correspondance s'est engagée avec l'école du village de Glékopé au Togo.
L'association TOGO 19 a ensuite été créée en avril 2000 et son action s'est donc concentrée sur ce village, situé à 85 Km au nord de Lomé.
Au fil des rencontres et des mutations des différents enseignants togolais, l'association a tissé des liens avec les villages de Wonougba-Séva, Akplolo-Konta, Agou-Yiboé et Atiyi.
Son objectif est donc de venir en aide à ces villages, en leur proposant tout d'abord une correspondance entre leurs écoles et des écoles françaises, mais également en élaborant avec eux de nouveaux projets dans les domaines de l'éducation, de la santé et du sport.


Composition du bureau :
Jean-Louis Verlhac : Président
Brigitte Stenger : Secrétaire
Cosette Verlhac : Trésorière


CORRESPONDANCE
Depuis 2003, l'école Thérèse Simonet entretient une correspondance régulière avec l'école de Wonougba-Séva. D'autres écoles en France et au Togo se sont greffées sur cette activité qui permet aux enfants de découvrir une autre culture, par le biais des lettres échangées, mais également parfois de colis contenant des produits locaux.
Les enfants réalisent aussi régulièrement des activités liées à la correspondance, telles que des actions de citoyenneté et de sensibilisation à la solidarité internationale et la création d'objets africains.




PELOTE BASQUE
La pelote basque a élu domicile au Togo, dans le village de Séva. En 2009, deux membres de Togo 19, adhérents du Pilotari Club Briviste ont exporté cette discipline dans le village, à l’occasion d’un de leurs voyages. Le pignon de l’école sert de fronton, le sol est fait en grande partie de  latérite, mais l’envie est là. Depuis grâce à un partenariat mis en place avec le Comité Départemental et la Ligue de Midi-Pyrénées, 8 enfants ont pu venir durant 15 jours en France où ils ont  assisté aux Championnats de France à Pau et bénéficié d’entraînements avec leurs homologues corréziens. Grâce à la réhabilitation de l’école le fronton a été rénové et agrandi. Reste à cimenter la cancha ( aire de jeu ) et à créer le premier club de Pelote Basque en terre africaine. C’est en bonne voie, d’autant que la Fédération Internationale semble être intéressée.